Venise 2019 : Le château des destins croisés

Le château des destins croisés

Montage  à partir de Le château des destins croisés d’Italo Calvino et Le Décaméron de Boccace

L’histoire se passe au 14ème siècle. Un groupe de jeunes nobles, jeunes gens et jeunes filles, accompagnés de leurs domestiques, se sont réfugiés dans un château à la campagne. Ils fuient leur ville et le fléau qui s’y est abattu. Pendant les dix jours que dure leur retraite, ils vont  se divertir en inventant et jouant chaque jour de petites histoires, guidés par les cartes d’un jeu de tarot. Le texte est  inspiré à la fois du Décaméron de Boccace et du Château des destins croisés d’Italo Calvino. Ce montage se lit à deux niveaux. D’une part la pièce montre  les relations entre ces jeunes gens confinés loin de leur ville et de leurs proches, et leurs différentes postures face à la catastrophe qui s’est abattue sur leur ville. D’autre part les petites histoires mises en scène, (du théâtre dans le théâtre), présentent des personnages, d’origines diverses  de toutes conditions sociales, reflet de la société d’alors. Des interludes musicaux ont été ajoutés.

Mise en scène : Daniel Galarreta

Musique et chansons : Jean-Pierre Grizou

Distribution :

Les jeunes femmes :

Pampinea : Claude Merel- Vevoz

Fiammeta : Sylvie Cardinet

Filomena : Hélène de Boissezon

Emilia : Antoinette d’Hausen

Lauretta : Maylis Galaup

Neifile : Anne Farina – Cotte

Elissa : Isabelle Delion

 

Les jeunes gens :

Panfilo : Dominique Heulet

Filostrato : Pierre – Jean Charrel

Dioneo : Jean-Pierre Grisou

Et leurs domestiques :

Parmeno, domestique de Dioneo : Daniel Galarreta

Sirisco, domestique de Panfilo : Arash Sotoodeh

Tindaro, domestique de Filostrato : Katy Guilloux

Stratilia, domestique de Fiammetta : Natacha Cotte

 

Partagez cet article: